A Sao Tomé et Principe, la nostalgie des occupants des plantations coloniales à l’abandon

A Sao Tomé et Principe, la nostalgie des occupants des plantations coloniales à l’abandon: « Avant, quand tu ouvrais la porte, il y avait des gens et de l’activité partout, mais tout a fermé ». Agida Lucia, 89 ans, est assise sur le bas-côt…
Source