“On ne se fait pas violer. On est violé. Le viol, c’est l’autre qui le fait.” Un texte puissant.

“On ne se fait pas violer. On est violé. Le viol, c’est l’autre qui le fait.” Un texte puissant.: Les mots ont un sens et leur usage en dit long sur notre société. Prenez par exemple la question du viol. On entend bien plus souvent l’expres…
Source