« Un grand cri d’amour » de Josiane Balasko : du bon, du boulevard, du Balasko

« Un grand cri d’amour » de Josiane Balasko : du bon, du boulevard, du Balasko : C’est une pièce sans prétention, pas du tout intello. Mais c’est simple, vrai et très drôle. Savoureux….
Source